compteur

dimanche 5 octobre 2014

Pourquoi Josette Brenterch du NPA de Brest hait-elle tant les ingénieurs agronomes ?

Eh, ce n’est pas bien difficile à deviner !

D’abord, ce sont des ingénieurs, et elle hait tous les ingénieurs, qui ont pour principaux défauts d’être plus intelligents qu’elle, plus intéressants, plus séduisants et mieux payés.

Ensuite, en général ils m’aiment bien ou n’ont rien contre moi – comme les autres d’ailleurs, nous avons tous des formations semblables, nous comprenons assez facilement et nous entendons bien.

Et tout comme les autres ingénieurs, les agronomes sont aussi mentalement suffisamment solides pour tenir tête à Josette Brenterch et à ses sbires, rejeter tous leurs délires me concernant, et ne pas leur obéir.

Or, ça, c’est totalement rédhibitoire.

Voilà pourquoi en 2005 elle menait la vie dure à celui d’entre eux que nous fréquentions l’une et l’autre.

Comme promis dès le début des campagnes de calomnies publiques nominatives de Josette Brenterch à mon encontre, en 2010, il en a témoigné dans une attestation qu’il m’a remise pour que je l’utilise contre Josette, ce qui n’a certainement pas apaisé les sentiments violents de cette dernière à son égard.

En voici le texte, dont l’avocat de Josette a reçu communication au mois de mai dernier :



Attestation

Auteur : Didier XXXXXXXX
___



-         J’ai connaissance du conflit qui oppose Mme Josette Brenterch et Mme XXXXXXXXXXX sur Internet, et de la procédure engagée par la première pour des faits qualifiés d’injures et de diffamations publiques à son encontre ainsi que d’atteinte à l’intimité de sa vie privée pour des propos tenus par la seconde sur son blog « Un petit Coucou », avec révélation de l’identité de la personne qui l’injuriait, la diffamait, et portait atteinte à sa vie privée sur les blogs du dénommé Cyprien Luraghi depuis le mois de juin 2010 sous le pseudonyme de « XXXXXXXXXX », à savoir Josette Brenterch.

-         XXXXXXXXXXXXXX m’a donné à lire deux lettres d’observations sur cette procédure qu’elle a adressées au juge d’instruction et déposées au greffe du tribunal de grande instance de Brest fin août 2012 pour la première, et début octobre 2012 pour la seconde.

-         Le contenu de ces deux lettres d’observations porte essentiellement sur les conflits qui nous opposaient déjà à Mme Josette Brenterch au sein de l’association AC ! Brest en 2004 et 2005. Je confirme l’intégralité des dires de Mme XXXXXXXXXXXX à ce sujet, et l’authenticité de toutes les pièces d’archives jointes à ces lettres.

-         J’ai fait la connaissance de ces personnes en début d’année 2004 lorsque je suis arrivé dans l’association AC ! Brest en vue notamment d’un questionnement concernant les « recalculés de l’UNEDIC ».

-         Joël Roma est devenu président de l’association en remplacement de Mr Christian Hamon, empêché, au mois d’avril 2004, Josette Brenterch étant trésorière de l’association. Mme XXXXXXXXXXXXX et moi-même avons alors intégré le conseil d’administration de l’association, dont André Gallou était élu vice-président.

-         Le conseil d’administration élu l’année suivante, lors de l’assemblée générale du mois de février 2005, a reconduit le même bureau auquel est venu s’adjoindre une secrétaire en la personne de XXXXXXXXXXXXXX, élue à l’unanimité des présents, dont Josette Brenterch et Hubert Casel.

-         Au mois de septembre 2005, ces deux responsables du micro parti local BAGA (Brest à gauche autrement) créé par la LCR dont ils étaient issus ont organisé avec d’autres membres de ce parti le « putsch » décrit par Mme XXXXXXXXXXX et attesté par les documents joints à ses lettres d’observations.

-         Mme Brenterch exigeait que Mme XXXXXXXXXXXXXXX soit exclue de l’association depuis le mois de décembre 2004 au motif qu’elle engageait l’association sur des sujets, des actions ou des rencontres qui selon elle sortaient du cadre des activités de l’association. Nous nous y opposions tous, car à notre sens il n’en était rien. XXXXXXXXXXXXX développait des thématiques tout à fait pertinentes, il est vrai de façon très fouillée, et certes un peu dérangeante, mais toujours correcte, et nous la soutenions dans son travail.

-         C’est Josette Brenterch que nous avons finalement décidé de radier de l’association le 21 septembre 2005 en raison de tous ses agissements pernicieux à l’encontre de l’association et de chacun de ses membres actifs : calomnies, violences, menaces, toujours associées à la manipulation de personnes fragiles ou de malades mentaux en AAH aux fins de commettre de ces exactions. J’ai moi-même été menacé de violences graves par Marie-Claire Brenterch, cousine de Josette, à la suite d’une réunion des membres actifs de l’association le 17 juin 2005.

-         Mme Marie-Claire Brenterch, qui n’était pas membre de l’association AC ! Brest et ne connaissait pas XXXXXXXXXXXXXXX me reprochait de fréquenter celle-ci et de la défendre contre sa cousine Josette Brenterch. Elle m’a appelé plusieurs fois à une heure indue, était hystérique, furieuse, ses propos étaient violents. J’ai envisagé de porter plainte et me suis ravisé après avoir reçu des excuses de Marie-Claire.

-         J’ai vu des articles et commentaires concernant XXXXXXXXXXXXXX sur les blogs de Mr Luraghi à compter du mois de juin 2010. Pour une part, leur teneur est semblable à certains des propos que Mme Brenterch tenait déjà sur XXXXXXXXXXX en 2004 et 2005. Mme XXXXXXXXXXXX n’est pas la personne que décrit Josette Brenterch.

-         Les romans que fait Mme Brenterch sur nos activités et conflits dans l’association AC ! Brest ne sont qu’affabulations grotesques et mensonges éhontés.

-         XXXXXXXXXXXXXXX n’a jamais « embobiné » aucun d’entre nous, et nous ne l’avons jamais vue attaquer des femmes, puisque c’est quelque chose qui lui est également reprochée.

-         Elle a été radiée de la nouvelle association AC ! Brest de Mme Brenterch en fin d’année 2005 pour les mêmes raisons que ses deux anciens présidents et moi-même, au motif de son « refus de reconnaître la légitimité de l’assemblée générale extraordinaire du 26 septembre 2005 ainsi que du conseil d’administration et du bureau qui y ont été élus ».

-         J’ai été surpris de découvrir sur les blogs de Mr Luraghi des éléments de la biographie de XXXXXXXXXXXXXX autres que cet épisode de notre activité commune dans l’association AC ! Brest durant deux ans, en 2004 et 2005. En effet, XXXXXXXXXXXXX n’a jamais parlé de sa vie privée ni de sa vie professionnelle dans le cadre de cette activité. De surcroît, ces éléments semblent bien fantaisistes et ne correspondent pas à la réalité.

-         Je ne connais pas XXXXXXXXXXXXXX menteuse ni mythomane. Par contre, Mme Brenterch s’est révélée à l’expérience sournoise, et faisant preuve d’une perversion certaine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire