compteur

dimanche 10 mars 2019

Aujourd'hui, grosse révélation de Jean-Marc Donnadieu sur sa maman


Nous savions déjà qu’il regardait des films pornographiques avec sa tante quand il était petit. Aujourd’hui, il fait savoir à son public qu’il hait sa mère avec une « chanson » inspirée de celle de Julien Clerc intitulée « Femmes… je vous aime » (paroles rappelées ci-dessous). Il la hait et la méprise, dit-il, sans préciser ce qu’elle a pu lui faire pour qu’il en arrive là.

En ce qui concerne son complice le psychopathe Pascal Edouard Cyprien Luraghi, par contre, ceux qui s’y intéressent le savent tous depuis longtemps, puisqu’il est arrivé sur le net en 2001 précisément pour en parler et n’a depuis lors jamais cessé, conchiant sa brave maman partout où il l’évoque – en 2008, il s’était inscrit sur le site d’information Rue89 en se présentant dans sa « bio » comme victime d’une mère pire que Folcoche, rien que ça… et même tellement victime qu’aucune autre victime de quoi que ce soit n’eût su exister… Il était LA victime du site, écrasant toutes les autres qui ne pouvaient en être…

Il s’étalait aussi sur la soeur de sa mère, sa « tata Rollande », prostituée à Strasbourg jusqu’à son installation en Tunisie où elle coulerait une paisible retraite avec son dernier souteneur.

Il est certain que des femmes mentalement « dérangées » ou « folles à lier » comme ils se plaisent l’un et l’autre à me qualifier absolument partout depuis 2008, alors que je n’en suis pas moi-même, peuvent effectivement produire des monstres comme ces deux-là.

Cependant, les autres femmes n’ont pas à en subir les conséquences.

Quant à celles qui utilisent sciemment de tels psychopathes pour massacrer d’autres femmes, et aussi bien des hommes, telle la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest, elles n’ont leur place qu’en prison avec tous leurs complices.


Aujourd'hui, grosse révélation de Jean-Marc Donnadieu sur sa maman dans AC ! Brest
La musique est en dessous.
On peut lancer la vidéo et chanter le texte, la vidéo s’affiche à droite.
La dernière fois que j’ai voulu l’enregistrer ma copine à prétendu avoir des courses à faire, et son fils a discrètement fermé la porte de sa chambre …

Quelquefois Si doux
Quand minou me touche
Comme vous tous
Alors si mous…
Quelquefois Si durs
que chaque griffure
Chaque morsure
Longtemps me dure…
Chats…Je vous hais
Chats…Je vous hais
Je n´en connais pas de gentils
Je n´en connais que des pourris
Et difficiles
Oui…difficiles
Quelquefois Si drôles
internet vous êtes drôles
vous jouez un rôle
Avez le monopole
Quelques fois si méchants
Qu’un seul coup de dents
Vous rends si veules
Oui mais elles le veulent…
Chats…Je vous hais
Chats…Je vous hais
Vous êtes ma mère, elle vous ressemble
Ensembles ruinez mon enfance
Testez ma souffrance
Et ma résistance…
Chats…Je vous hais
Chats…Je vous hais
Si parfois vos crocs me déchirent
C´est que j’ose enfin vous dire
Je vous méprise
Ou même pire
Ho..Chats…

 dans Attentats
Commentaires
Aglaé Sidonie


Julien Clerc – Femmes je vous aime – YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=oz_fK97ggwc

Paroles

Quelquefois
Si douces
Quand la vie me touche
Comme nous tous
Alors si douces
Quelquefois
Si dures
Que chaque blessure
Longtemps me dure
Longtemps me dure
Femmes, je vous aime
Femmes, je vous aime
Je n’en connais pas de faciles
Je n’en connais que de fragiles
Et difficiles
Oui, difficiles
Quelquefois
Si drôles
Sur un coin d’épaule
Oh oui, si drôles
Regard qui frôle
Quelquefois
Si seules
Parfois elles le veulent
Oui mais, si seules
Oui mais si seules
Femmes, je vous aime
Femmes, je vous aime
Vous êtes ma mère, je vous ressemble
Et tout ensemble mon enfant
Mon impatience
Et ma souffrance
Femmes, je vous aime
Femmes, je vous aime
Si parfois ces mots se déchirent
C’est que je n’ose pas vous dire
Je vous désire
Ou même pire
O, femmes

Paroliers : Jean Loup Dabadie / Julien Clerc
Paroles de Femmes… je vous aime © Sony/ATV Music Publishing LLC

Aucun commentaire:

Publier un commentaire